Chez Édith

LE FESTIVAL RÉUSSI D'OSHEAGA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE FESTIVAL RÉUSSI D'OSHEAGA

Message par Edith le Lun 5 Aoû - 22:26

Retour sur le week-end réussi d’Osheaga

AU PARC JEAN DRAPEAU DE MONTRÉAL

- 5 août 2013




Photo Le Journal de Montréal – Raphaël Gendron-Martin


Le festival Osheaga


Le festival Osheaga s’est terminé hier soir, après trois journées intenses de musique. Moi qui me rendais sur le site à chaque début d’après-midi, j’ai ressenti un petit vide aujourd’hui. L’événement a désormais atteint sa pleine maturité et le week-end que j’ai passé au Parc Jean-Drapeau a été mémorable, rien de moins. Voici donc, en vrac, mon retour sur cette huitième édition.

-Les coups de coeur:


Cette édition 2013 s’est avérée franchement excellente, à plusieurs niveaux. Des 26 groupes ou artistes que j’ai vus en totalité, ou en partie, aucun n’a été décevant. Du lot, Beck a livré, à mes yeux, le meilleur concert du week-end, nous servant hits après hits, avec un plaisir évident. Je crois qu’on reparlera encore de ce concert mémorable dans les années à venir. La veille, The Cure nous a aussi fait plaisir avec plusieurs succès (j’étais personnellement très heureux d’entendre Friday I’m In Love). Malheureusement, une baisse de régime en milieu de concert, avec plusieurs pièces obscures, a littéralement vidé une partie du site (les gens sont peut-être allés voir Beach House, qui jouait à la même heure). Même si je ne me considère pas comme un grand fan (le banjo, très peu pour moi), je dois admettre que Mumford and Sons a conclu parfaitement ce week-end musical. La foule était en grand nombre et les Anglais ont joué avec une belle fougue. Même si on l’a vu des dizaines de fois, les confettis pour conclure un concert s’avèrent toujours bien efficaces. Enfin, mentionnons aussi Daughter, Silversun Pickups, Charles Bradley et Imagine Dragons parmi mes moments forts.

-Les découvertes:

La charmante scène des Arbres a été le théâtre de très intéressantes découvertes. J’ai particulièrement été enchanté par la musique de Frank Turner, qui a mis la foule dans sa petite poche, de même que par la pop contagieuse de The Head and the Heart, nouvelle sensation de Seattle. Elles qui ont été ajoutées à l’horaire à peine quelques jours plus tôt, les deux filles de Deap Vally m’ont aussi fait une très bonne impression. Évidemment, leur rock corrosif ressemble beaucoup aux White Stripes, mais on ne boudera certainement pas notre plaisir.

-La circulation:

L’an dernier (je n’y étais pas), plusieurs avaient critiqué les problèmes de circulation pour passer d’un site à l’autre, lors de la journée du vendredi. Cette année, même s’il y a eu 15 000 personnes de plus au total du week-end (135 000, comparativement à 120 000 en 2012), la circulation s’est effectuée relativement bien. Certes, il fallait prévoir un minimum de dix minutes pour passer du site principal (des scènes de la Rivière et de la Montagne) à celui qui comprenait les scènes Verte et des Arbres. Mais dans l’ensemble, le trafic était régulier. En fait, le principal hic a plutôt été en fin de soirée, lors du retour en métro. Quand un événement se déroule sur une île et que l’on préconise à tout prix le transport en métro (système qui a connu sa part de déficiences cette année, on en convient), on se retrouve avec une congestion monstre. Proposé par ma collègue, Élizabeth Ménard, pourquoi l’organisation n’offrirait-elle pas également une panoplie de navettes qui mèneraient simplement les festivaliers au centre-ville de la métropole et sur la rive-sud? En 2011, lors des deux spectacles de U2 à l’Hippodrome, les nombreuses navettes s’étaient avérées des alternatives très efficaces au métro. Et ces navettes pourraient aussi fonctionner une heure ou deux de plus après la fermeture du métro, chaque soir.

-L’émotion chez les artistes:


Tout au long de la fin de semaine, ce qui m’a frappé le plus, c’est à quel point les artistes semblaient heureux de jouer à Osheaga, devant le public chaleureux de Montréal. Il fallait voir les gars d’Imagine Dragons, avec des sourires sincères, prendre plusieurs secondes pour regarder la foule, et savourer le moment, à la fin de leur prestation. Même chose pour Jessie Ware et Charles Bradley, qui n’ont pas hésité à descendre de scène pour aller faire des “high five” aux spectateurs, après leur concert. Plusieurs artistes ont mentionné à quel point ils aimaient le festival et que c’était un honneur pour eux d’y participer. Je n’ai pas de misère à les croire tant l’organisation de l’événement est rendue de grande qualité.

-L’attitude de K-os:

Je m’en voudrais de ne pas mentionner le passage désastreux de l’artiste torontois, K-os, à Osheaga, cette année. Devant initialement se produire vendredi, en début d’après-midi, le chanteur a prestement quitté la scène après seulement une seule chanson, prétextant des problèmes de son. Reprogrammé le lendemain, dans la case très enviable de 18h05, l’artiste n’a aucunement profité de cette seconde chance, livrant (selon les gens présents) un concert médiocre. J’ai manqué cette performance et je le regrette presque, tant les critiques virulentes sur Twitter ont été nombreuses. Presque à l’unanimité, les festivaliers ont condamné l’attitude méprisante de l’artiste, qui s’est comporté en diva. Comme si ce n’était pas assez, le chanteur en a remis, le lendemain, en essayant de faire entrer “clandestinement” plusieurs amis non-invités dans une zone VIP, causant un petit “chaos”. En voilà un qui s’est assuré de ne pas être réinvité de sitôt par l’équipe d’Osheaga.

-La foule:


Tout au long de la fin de semaine, on se serait parfois cru à Woodstock, en 1969. Nombreuses étaient les filles portant des colliers de fleurs dans les cheveux et des robes d’été ou jeans taille haute. En fait, la foule était un joli mélange hippies/hipsters. Dès les premières minutes sur le site, on pouvait se rendre compte à quel point la grande majorité des festivaliers étaient anglophones. Et les chiffres parlent d’eux-mêmes puisque 65% des spectateurs provenaient de l’extérieur du Québec. Ce n’était donc pas une grande surprise d’y voir autant de casquettes des Blue Jays sur place. Eh oui, à certains moments, on se croyait plus à Toronto qu’à Montréal!

-Le pétard mouillé de Pop Montréal:

Quelques jours avant le début d’Osheaga, l’équipe de Pop Montréal avait averti les festivaliers de surveiller le ciel montréalais, dimanche en fin d’après-midi. L’événement devait y faire une grande annonce. Immédiatement, sur les réseaux sociaux, les rumeurs de toutes sortes ont sorti, la plus sérieuse étant pour un spectacle d’Atoms For Peace (le nouveau groupe de Thom Yorke). Or, qu’a-t-on finalement annoncé? Que le chanteur des Dears, Murray Lightburn, allait sorti un album solo, en septembre, et qu’il jouerait à Pop Montréal… Eh ben.

-Les vedettes aperçues:


Osheaga étant presque devenu un “Coachella de la côte Est”, le festival a attiré sa part de vedettes québécoises. Durant le week-end, j’y ai aperçu notamment les membres d’Arcade Fire, Pierre Lapointe, Xavier Dolan, Dumas, Pénélope McQuade, Anne-Marie Withenshaw et… Line Beauchamp, qui a dansé allègrement durant le spectacle de Beck! Le grand patron de Molson, Geoff Molson, était aussi de la partie, hier soir, pour la conclusion avec Mumford and Sons.

-Les agréables partenaires:


Petite mention, pour terminer, à deux partenaires d’Osheaga, qui ont grandement contribué à rendre mon week-end encore plus agréable. D’abord, Sennheiser, avec sa tente VIP tout près de la scène Verte, qui nous permet, depuis déjà quelques années, de regarder les concerts, tout en faisant connaissance avec des gens de l’industrie. La compagnie a profité du week-end pour promouvoir ses nouveaux écouteurs au design très intéressant et à la qualité sonore impressionnante. Et surtout, un gros merci à Molson Canadian, qui avait mis en place l’espace incontournable du week-end, avec sa zone tout près de l’immense scène de la Rivière. Pour cette marque qui souhaite s’implanter davantage au Québec, on peut dire qu’elle n’aurait pu faire meilleure impression.

_________________
Un Jour à La Fois
avatar
Edith
Admin

Féminin Messages : 2963
Date d'inscription : 25/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://leforumdeedith777.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum