Chez Édith

RETRAITES A DEUX VITESSES (OTTAWA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RETRAITES A DEUX VITESSES (OTTAWA)

Message par Edith le Jeu 12 Sep - 6:44

CANADA


Retraites à deux vitesses; défavorables au privé


Publié le: jeudi 12 septembre 2013,





Celle qui a fait carrière dans le secteur privé n’aura accumulé que

l'équivalent de 605 000 $

tandis que la retraitée du secteur public pourra compter sur

des prestations totales garanties équivalant à 1,38 million $.



OTTAWA –

Les travailleurs canadiens du secteur privé les plus favorisés, qui disposent d’un régime de retraite financé par leur employeur, ne peuvent espérer jouir d’une retraite aussi confortable que celle des fonctionnaires fédéraux.

C’est ce qu’a souligné la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) dans un rapport intitulé Des régimes de retraite à deux vitesses au Canada, rendu public jeudi.

Pour en arriver à cette conclusion, l’auteur de l’étude - Plamen Petkov, directeur des affaires provinciales pour l’Ontario de la FCEI - a élaboré deux scénarios fictifs, avec des salariées qui occupent des postes identiques : Marie, fonctionnaire, et Jeanne, employée du secteur privé.

Elles ont toutes deux commencé à travailler à 30 ans, ont empoché des salaires identiques pendant leurs 35 années de carrière, ont cotisé les mêmes montants pour leur retraite (bien qu’elles les versent dans des instruments d’épargne-retraite différents), prendront leur retraite en 2029, à l’âge de 65 ans, et vivront jusqu’à 85 ans.

Résultat : celle qui a fait carrière dans le secteur privé n’aura accumulé que l'équivalent de 605 000 $ tandis que la retraitée du secteur public pourra compter sur des prestations totales garanties équivalant à 1,38 million $.

Selon la FCEI, cet écart de 776 000 $ s’explique par les généreuses cotisations de l’employeur dans le secteur public. Aussi, par la formule de régime à prestations déterminées qui garantit les prestations (la plus répandue dans le secteur public), même si le rendement du régime de retraite n’est pas à la hauteur des attentes.

Pour toucher un revenu de remplacement de 70 % à la retraite, un fonctionnaire fédéral doit cotiser environ 7 % de son salaire alors que son homologue du secteur privé doit verser 21 % de son salaire en cotisations, a affirmé la FCEI.

Quand on sait que près de 80 % des Canadiens travaillent dans le secteur privé, que les deux tiers d’entre eux n’ont pas de régime de retraite d’employeur et que les salaires de l’État sont souvent plus élevés, on peut entrevoir des années difficiles pour les retraités de demain, dans un pays marqué par un vieillissement accéléré de sa population.

Sans oublier les tensions et les jalousies qui naissent des déséquilibres : en plus de jouir de pensions garanties, les travailleurs du secteur public peuvent prendre leur retraite plus tôt que ceux du secteur privé, retraites qui sont financées en partie par les impôts de ces mêmes travailleurs du privé… En moyenne, les fonctionnaires partent à la retraite à 61 ans, les salariés du secteur privé à 63 ans et les travailleurs autonomes à 66 ans.

Dans son rapport, la FCEI demande au gouvernement fédéral de réformer les régimes de retraite pour les rendre plus solides et équitables, d’éliminer les dispositions permettant aux employés de prendre une retraite hâtive, de rejeter toute hausse du Régime de pension du Canada et de la Régie des rentes du Québec, d’offrir d’autres véhicules d’épargne-retraite comme les régimes de pension agréés collectifs.

_________________
Un Jour à La Fois
avatar
Edith
Admin

Féminin Messages : 2968
Date d'inscription : 25/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://leforumdeedith777.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum