Chez Édith

LA JAGUAR E TYPE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA JAGUAR E TYPE

Message par Edith le Mar 15 Oct - 18:47

Jaguar E-Type: La plus belle voiture du monde?


9 octobre 2013


La Jaguar E-Type est-elle la plus belle


voiture de l’Histoire de l’automobile?






Il est pratiquement impossible de s’entendre pour établir quelle est la plus belle voiture
jamais construite. Chose certaine, la E-Type de Jaguar est une aspirante sérieuse à ce titre symbolique.

Lancée en 1961 par la prestigieuse marque britannique, la Jaguar E-Type n’est pas qu’un
simple véhicule. Pour les plus passionnés, il s’agit d’une œuvre d’art.

Selon le magazine automobile reconnu Sports Car International, ce modèle est la meilleure
voiture sport de la décennie des années 1960. On va même jusqu’à affirmer qu’elle est troisième,
toutes époques confondues. Seules la McLaren F1 et la Ferrari 250 GTO devancent
la voiture anglaise dans cette sélection.

Une image de marque


Peu importe votre opinion, tout le monde conviendra que la E-Type aura marqué son époque
et aura fait la notoriété des coupés sport Jaguar, qui se perpétue d’ailleurs encore aujourd’hui.

Baptisée XK-E en Amérique du Nord, ce véhicule assemblé à Coventry, Angleterre, fut d’abord
lancé en version coupé deux places et cabriolet. Peu importe la carrosserie, c’est un moteur
à six cylindres en ligne de 3,8 litres qui se retrouvait sous le très long capot de la E-Type.

Dès ses débuts, la ravissante Jaguar surprenait par ses lignes exotiques, mais aussi par ses
performances extraordinaires pour l’époque.

La voiture offrait une puissance de 265 chevaux, lui permettant d’atteindre une vitesse maximale
de 240 km/h. Pas mal pour un modèle de 1961!

Dès 1964, la motorisation se voyait tout de même revue à la hausse. C’est désormais un moteur
à six cylindres de 4,2 litres qui propulsait la séduisante Jaguar. Offrant sensiblement les mêmes
performances en termes de vitesse maximale et d’accélération, la nouvelle mécanique proposait
un roulement plus doux et un meilleur couple.

Peu importe le moteur, une transmission manuelle à quatre vitesses était de mise. Une automatique
à trois rapports était aussi disponible en option et s’avérait populaire sur le continent nord-américain.

Deux ans après cette révision mécanique, une nouvelle E-Type vint faire son apparition chez Jaguar:
la 2+2. Comme son nom l’indique, cette version offrait deux places légèrement symboliques,
mais bel et bien réelles, à l’arrière du véhicule.

Bien que pratique, cette nouvelle E-Type fut longtemps décriée par les puristes, qui considéraient
que le modèle devenait dénaturé en raison du changement apporté à la ligne de la carrosserie pour
intégrer ces deux sièges supplémentaires.

Place à la Série II

Après un début de carrière plus que convaincant, il était temps pour la E-Type d’évoluer quelque peu.
Après avoir apporté quelques changements avec une «Série 1 ½» en 1967 en 1968, Jaguar officialisa
cette nouvelle ère en baptisant «Série II» la E-Type de 1969.

Conservant la même motorisation, cette nouvelle génération apportait quelques changements
esthétiques assez majeurs. Les lumières avant n’étaient dès lors plus protégées par un grand globe
vitreux et le pare-choc arrière enrobait maintenant la totalité de la caisse du véhicule. Les feux arrière,
plus grands, changeaient aussi radicalement.

Quelques composantes mécaniques comme les freins étaient aussi revus et corrigés pour l’occasion.
Des modèles coupé, cabriolet et 2+2 demeuraient au catalogue.

Un V12 avec ça?

Comme si les performances déjà admirables de la E-Type ne suffisaient pas, Jaguar eut la folle
idée d’y installer un moteur V12 de 5,3 litres aussi puissant qu’énergivore.

À partir de 1971, il s’agissait de la seule motorisation désormais disponible dans cette
E-Type de «Série III».La version coupé deux places était abandonnée et seuls le cabriolet
et la 2+2 demeuraient disponibles.

Il s’agissait là du chant du cygne de la E-Type, qui allait terminer sa carrière en 1975.

Tout au long de ses 14 ans de production, la E-Type aura séduit les automobilistes par ses
lignes épurées et ses performances admirables.

Aujourd’hui reste le souvenir d’un chef d’œuvre de stylisme. Il va sans dire que la E-Type est
plus qu’une simple voiture. C’est le symbole d’une époque où tout était permis.

_________________
Un Jour à La Fois
avatar
Edith
Admin

Féminin Messages : 2968
Date d'inscription : 25/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://leforumdeedith777.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum