Chez Édith

L'ASSEMBLÉ NATIONAL DE L'INSULTE A L'INJURE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ASSEMBLÉ NATIONAL DE L'INSULTE A L'INJURE

Message par Edith le Sam 28 Déc - 8:33



Politique


Le règne de l’insulte et de l’injure


Journal de Montréal, Publié le:


vendredi 27 décembre 2013,







A L'assemblé National du Quebec

Bande d’eunuques, sauvage, vire-capot, bandit.

Les couteaux ont volé bas à l’Assemblée nationale

et à l’Hôtel de Ville de Montréal cette année.

Une vingtaine de mots ont été ajoutés à la

liste des expressions interdites, qui ne cesse

de s’allonger chaque année

«Accepter une enveloppe brune»

fait partie d’une vingtaine de nouvelles

expressions qui se sont ajoutées à la liste

interdite à l’Assemblée nationale

_________________
Un Jour à La Fois
avatar
Edith
Admin

Féminin Messages : 2963
Date d'inscription : 25/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://leforumdeedith777.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ASSEMBLÉ NATIONAL DE L'INSULTE A L'INJURE

Message par Edith le Jeu 17 Avr - 7:40

C-23: L’art de limiter le droit de vote des aînés

Opinions - 9 avril 2014


Par Maurice Dupont
Président du Réseau FADOQ

Le contexte post électoral au Québec ne doit pas nous faire perdre de vue le projet de loi fédéral C-23 sur « l’intégrité des élections », qui est à mon avis inacceptable dans sa forme actuelle. Les nouvelles règles touchant l’identification des électeurs sont particulièrement inadmissibles, car elles éliminent les deux méthodes d’identification les plus utiles aux aînés : la carte d’information de l’électeur qui atteste l’adresse et l’identité ainsi que le système de répondant permettant à une personne de s’identifier en faisant authentifier son identité et son lieu de résidence par un tiers.

Non pas qu’il serait impossible, avec les nouvelles règles, pour un aîné vivant en CHSLD, chez un parent ou en résidence privée de s’identifier et de prouver son lieu de résidence, mais cela deviendrait assurément plus ardu, plus compliqué, voire dissuasif. Notons que le gouvernement fédéral n’émet aucune carte d’identité contenant toutes ces informations. Passe encore pour la carte d’identité, mais l’adresse, c’est autre chose pour les personnes qui n’en ont plus, pas plus qu’un permis de conduire ou une facture d’Hydro-Québec…

Bon nombre d’observateurs, auxquels le Réseau FADOQ joint sa voix, ne rejettent pas l’idée d’imposer des mesures plus strictes pour l’exercice du vote lors de scrutins, mais soulignent qu’il est exagéré que des problèmes identifiés comme étant purement administratifs, comme il en est arrivé par le passé, soient tenus pour de l’usurpation d’identité délibérée et organisée!

Il est ironique de constater qu’un remède de cheval soit ainsi imposé à l’exercice du droit de vote alors que, dans la même réforme électorale, des dispositions concernant le financement des partis vont totalement à l’encontre du vaste consensus qui a cours au Québec notamment, ouvrant la porte à toutes sortes de malversations.

Je tiens à rappeler que le Réseau FADOQ, qui compte 300 000 membres, est à l’origine d’un nouveau contrat social qui se base sur quatre principes fondamentaux pour assurer une qualité de vie adéquate aux aînés. Plusieurs de ces principes sont écorchés par cette réforme, empêchant un nombre croissant d’aînés d’être des citoyens à part entière.

Par ailleurs, le Réseau FADOQ s’oppose à ce qu’Élections Canada soit amputé de son droit de promouvoir la participation démocratique auprès des populations plus difficiles à joindre comme les aînés.

J’ai fait part des inquiétudes du Réseau FADOQ dans le cadre de consultations, mais je crains que nos arguments ne soient pas entendus, le gouvernement Harper donnant toutes les apparences de faire cavalier seul. Néanmoins, le Réseau FADOQ réclame l’atteinte d’un consensus chez tous les élus avant l’adoption de cette réforme, afin d’éviter l’application de règles qui alourdiraient sans raison un système électoral qui fait l’envie de bien des pays

_________________
Un Jour à La Fois
avatar
Edith
Admin

Féminin Messages : 2963
Date d'inscription : 25/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://leforumdeedith777.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ASSEMBLÉ NATIONAL DE L'INSULTE A L'INJURE

Message par Edith le Jeu 17 Avr - 7:43

105 jeunes se demandent : qu’avons-nous comme ambition pour les 4 prochaines années pour le Québec ?
Opinions -

5 avril 2014

Nous sommes des jeunes. Pas des militants actifs, juste des citoyens qui partageons le même idéal pour un Québec empreint de justice sociale et plus fier encore de ce qu’il est. Cet idéal, nous sommes convaincus qu’il passe par la souveraineté du Québec, question sur laquelle nous n’avons jamais eu l’opportunité de nous prononcer. Nous voulons témoigner de notre désarroi face à la réaction que suscite l’idée même de la tenue d’un référendum. Qu’y a-t-il de si effrayant qu’un peuple soit consulté sur son avenir politique, alors que les sondages démontrent, année après année, une profonde insatisfaction à l’égard du fédéralisme canadien ?

Nous sommes stupéfaits, inquiets même, que la question constitutionnelle soit autant discréditée. Un jour ou l’autre, les Québécois devront y répondre. Le 7 avril, c’est toutefois sur une autre question que nous devrons nous prononcer : qui souhaitons-nous voir pour les 4 prochaines années gouverner le Québec. Si nous prenons la parole, c’est pour éviter que le Québec ne tombe à nouveau dans une léthargie. Il nous semble que voter pour les libéraux après seulement 18 mois de pause dans une décennie marquerait non seulement un net recul, mais ferait triompher la peur au détriment d’une volonté de changement réel qui a connu son apogée lors du printemps 2012. Dix-huit mois, c’est court pour juger un gouvernement, encore plus si celui-ci est minoritaire et sans marge de manœuvre financière, comme c’était le cas pour le Parti québécois (PQ).

Malgré cette situation difficile, force est de constater que le PQ a été proactif. Certaines de ses réalisations méritent qu’on s’y attarde : fermeture de Gentilly II, fin de l’exploitation de l’amiante, projet d’assurance autonomie pour personnes âgées, nouvelles règles de financement politique, ambitieux plan d’électrification des transports, nouveaux cours sur l’histoire québécoise, politique sur l’itinérance, accès à l’aide juridique élargi, etc. Rappelons aussi qu’il a su gérer efficacement la tragédie du Lac-Mégantic.

Le PQ marque-t-il un score parfait ? Assurément pas. A-t-il parfois manqué de cohérence ? Oui, sans doute. N’en demeure pas moins que sa feuille de route est bien remplie, sinon enviable, et que nous aurions tort de le sanctionner si tôt, en ramenant déjà au pouvoir les libéraux et les mêmes ministres qui ont servi Jean Charest, après un purgatoire aussi court.

En août 2012, un sondage révélait que 70 % des répondants étaient d’opinion que le gouvernement libéral était corrompu. Les allégations qui pèsent sur les libéraux ne sont pas à prendre à la légère. N’oublions pas à ce propos que le prochain gouvernement sera celui qui héritera des recommandations de la Commission Charbonneau, contre laquelle les libéraux ont voté à 11 reprises, pendant 2 ans. C’est comme si les Canadiens avaient demandé en 2006 au Parti libéral du Canada de faire le ménage à la suite de la Commission Gomery sur le scandale des commandites, alors que ce parti en était lui-même l’artisan.

Nous gardons trop de douloureux souvenirs des années Charest : augmentation de taxes sans précédent, scandale des garderies, à-plat-ventrisme devant le fédéral, taxe santé injuste, hausse de 30 % de la dette, recul du français, etc. Nous espérons plus et mieux pour le Québec.
Nous déplorons que cette élection, peu édifiante, soit autant focalisée sur les chefs de parti. Un électeur doit avant tout voter pour le candidat qui le représenterait le mieux et non pour une tête d’affiche. Et à ce titre, l’équipe du PQ gagnerait à être mieux connue, considérant sa qualité et sa diversité.

Le 7 avril, l’enjeu du scrutin n’est pas la Charte de la laïcité, encore moins le référendum. L’enjeu est plutôt d’élire une équipe prête à défendre nos intérêts face à Ottawa, qui n’hésitera pas à protéger notre langue, cherchera à nous rendre collectivement plus fiers et plus forts et voudra améliorer – et non démanteler – notre modèle social. La possibilité d’un retour des libéraux au pouvoir, même minoritaires, a de quoi inquiéter et faire réfléchir. Sommes-nous déjà prêts à leur pardonner, si facilement ? Le 7 avril, ne revenons pas en arrière. Montrons que nous aspirons à plus, montrons que nous avons encore de l’ambition pour le Québec.

_________________
Un Jour à La Fois
avatar
Edith
Admin

Féminin Messages : 2963
Date d'inscription : 25/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://leforumdeedith777.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ASSEMBLÉ NATIONAL DE L'INSULTE A L'INJURE

Message par Edith le Jeu 17 Avr - 7:44

Votre opinion
Pour un Québec qui nous rejoint… tous!
Opinions - 4 avril 2014

Par Lyne Parent
présidente de l’AQRP (Association québécoise des retraités(e)s des secteurs public et parapublic)

Dans ce marathon de 33 jours, plusieurs grands enjeux ont encore malheureusement été esquivés. Plusieurs regroupements représentant différentes générations ont essayé, à juste titre, de se tailler une place dans le débat public en exprimant cette sensation de vide qui les habite. De manière récurrente, les grands projets sont étouffés soit par un scandale de poing levé d’un candidat plus grand que nature, soit par l’exhibition, peut-être malsaine, des différentes déclarations d’impôt des prétendants au trône. C’est à croire que l’agenda de campagne s’établit à coup de distractions, tandis que nous serions en droit de nous attendre à une prise en charge de nos plus grandes ambitions.

Pourtant, l’éducation, l’insertion sur le marché du travail, l’environnement et la santé financière des aînés, par exemple, ne sont-ils pas des enjeux clés pour assurer le développement et la prospérité du Québec? D’un point de vue « aîné », le rendez-vous électoral est amer, surtout si l’on considère qu’un électeur sur deux a plus de 50 ans. Urgence de prévoir, urgence de vivre

Nos droits ne sont pas à la retraite!

Selon l’AQRP, l’un des enjeux les plus importants de cette campagne concerne l’absence de pouvoir décisionnel des personnes aînées du Québec, qui, rappelons-le, sont plus de 1,3 million à l’heure actuelle. En 2050, c’est près d’une personne sur trois qui sera âgée de 65 ans et plus. L’image est saisissante. Cette transition forcée devrait nous encourager à revoir le modèle de coopération entre les différentes générations, notamment par le souci de promouvoir la participation soutenue des personnes aînées à la vie active. L’un des enjeux les plus révélateurs de cette coopération limitée concerne précisément la présence réduite, voire fantôme, des personnes aînées dans les lieux où leurs conditions de vie sont discutées et négociées.

Il n’est pas normal, ni souhaitable, qu’un groupe de personnes aussi important en proportion n’ait pas une voix propre et autonome lorsque ses intérêts sont directement en jeu. Le peu de considérations accordées à leur présence dans les négociations qui touchent à leurs régimes de retraite, autant dans le secteur public que privé, est révélateur de ce déséquilibre. De plus, si les personnes aînées sont appelées à travailler plus longtemps, comme c’est actuellement le cas pour de plus en plus de travailleurs expérimentés, ne serait-il pas normal qu’ils aient une voix au chapitre dans l’élaboration de politiques et de mesures relatives à l’emploi? Notre société évolue ; les mentalités le doivent aussi.

Notre expérience, durement gagnée, doit être considérée comme un atout, et non un handicap. Il est plus que temps qu’un parti ose franchir le pas, et inaugure une nouvelle ère de coopération entre les générations au Québec.

_________________
Un Jour à La Fois
avatar
Edith
Admin

Féminin Messages : 2963
Date d'inscription : 25/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://leforumdeedith777.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ASSEMBLÉ NATIONAL DE L'INSULTE A L'INJURE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum