Chez Édith

CLAUDE LÉVEILLÉE il y a 50 ans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CLAUDE LÉVEILLÉE il y a 50 ans

Message par Edith le Jeu 24 Avr - 23:19

Il y a 50 ans: Claude Léveillée,


premier Québécois à la Place des arts


Journal de Montréal, Publié le: jeudi 24 avril 2014






Le 27 avril 1964, huit mois après l’ouverture de la Place des arts,


Claude Léveillée était le premier Québécois à s’y produire.


Ce soir-là, la «Place des autres» est véritablement


devenue la Place des arts.

_________________
Un Jour à La Fois
avatar
Edith
Admin

Féminin Messages : 2968
Date d'inscription : 25/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://leforumdeedith777.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLAUDE LÉVEILLÉE il y a 50 ans

Message par Edith le Jeu 24 Avr - 23:40

Publié le 18 juin 2011


Dernier hommage à Claude Léveillée






Claude Léveillée est décédé le 9 juin dernier à l'âge de 78 ans.

Plusieurs centaines de personnes se sont déplacées

pour assister à ses funérailles le 18 juin.

Montréal

Claude Léveillée peut reposer en paix. Comme l'a dit son bon ami
Serge Martin, ce qu'il a semé dans le coeur des gens «germe encore
et germera toujours». Sa nièce Isabelle l'a prouvé de belle façon en
évoquant ces repas en famille où «on riait, on discutait pendant que
grand-maman nous servait», un clin d'oeil à la célèbre chanson Frédéric.



«Tous ces petits Frédéric au Québec sont les porte-étendards de ton talent»,
a affirmé son grand ami Serge Martin. «Envole-toi, Claude,
cours rejoindre ton fils Pascal.»

La cérémonie a été célébrée par l'abbé Raymond Gravel, l'un de ceux qui
ont accompagné Claude Léveillée au cours des dernières années de sa vie.
Il a évidemment été impossible de passer sous silence les derniers moments
de l'artiste, qui a été terrassé par deux accidents vasculaires
cérébraux successifs.



À partir de ce moment, France Lebeau a été à ses côtés 24 quatre heures
sur 24, sept jours sur sept, pendant sept ans. «Vous percevrez toute mon
admiration pour cet homme qui a su cheminer avec beaucoup de dignité et de
grandeur d'âme à travers la maladie, a-t-elle témoigné. Claude était un
grand homme de la musique, mais pendant les sept dernières années de sa vie,
il a été un grand homme de la souffrance.»



«Sachez que je lui tenais la main [dans les derniers instants]»,
a-t-elle affirmé, la voix étreinte par l'émotion.

L'autre grande complice de Claude Léveillée, sa biographe Marie-Josée Michaud,
a ensuite pris la parole et s'est adressée à l'assistance comme si elle parlait
directement au chanteur. «Ces sept dernières années, tu as ragé de ne pas
être là [sur scène] les soirs de la Saint-Jean-Baptiste», a-t-elle expliqué avant
d'inviter le pianiste André Gagnon à interpréter une chanson que Claude Léveillée
«a écoutée en boucle au cours de la dernière année».



André Gagnon s'est alors installé au piano pour jouer un morceau composé
spécialement pour son ami il y a de cela un an et demi, Le piano de Claude.
À l'issue de la cérémonie, sur le parvis de la basilique, il a fait part de la
nervosité qui l'a assailli au moment où il a entamé le morceau.



Émotion vive

«Ça a dû paraître au début, parce que j'ai dû recommencer.
Ce n'était pas la mémoire, c'était l'émotion [...] Ça ne m'est pas arrivé
souvent d'être pris comme ça par l'émotion», a expliqué le musicien.

La ministre de la Culture et des Communications, Christine St-Pierre,
l'ancien premier ministre du Québec Bernard Landry et l'ancien chef
du Bloc québécois Gilles Duceppe se sont déplacés pour saluer une
dernière fois le formidable ambassadeur que Claude Léveillée
aura été pour le Québec.



Certains ont exprimé une forme de soulagement de voir leur ami enfin
libéré de ses souffrances. «Pour moi, il est mort deux fois.
Moi, mon deuil, je l'ai fait il y a cinq ans. Et pour cela, je me réjouis parce
que c'est une délivrance. Au moins, quand on va penser à lui maintenant,
on va être en paix. Je pensais à lui à tous les jours, je regardais un piano
et je n'arrivais pas à jouer», a lancé Robert Charlebois.

«Claude, on l'a vu malade. Je suis allée le voir avec Dédé [André] Gagnon.
Il était tellement atteint... de voir ainsi un homme qui était si énergique
et qui a fait tellement de choses était bouleversant, et on ne voudrait
pas que cela nous arrive», a renchéri l'actrice Andrée Lachapelle, qui a
lu les paroles de la chanson Quand le rideau tombe en hommage au
grand poète que Claude Léveillée a été.



Classe politique

La colonie artistique ne sera toutefois pas la seule à se souvenir de
l'héritage de Claude Léveillée. L'ancien premier ministre du Québec
Bernard Landry et l'ancien chef du Bloc québécois Gilles Duceppe
font partie des politiciens qui se sont déplacés pour saluer une dernière
fois le formidable ambassadeur que Claude Léveillée aura été pour le Québec.

M. Landry ne s'est pas fait prier pour chanter ses louanges.
«C'était un grand créateur, un grand artiste, mais aussi un grand citoyen
qui était impliqué dans la cause nationale du Québec et qui a aidé à
consolider notre culture et notre identité. C'est une sorte de monument»
, a fait valoir l'ancien politicien.



Un monument qui n'a cependant pas eu droit à des funérailles nationales,
ce que certains ont mal digéré. Lors de la veillée funèbre de M. Léveillée,
vendredi soir, une jeune femme avait d'ailleurs affirmé à La Presse
Canadienne que la décision du gouvernement lui apparaissait
«déplorable» et «indécente».

La ministre de la Culture et des Communications, Christine St-Pierre,
a maintenu le cap, samedi. Elle a réitéré que Québec a plutôt choisi de
nommer un endroit en l'honneur de Claude Léveillée à la Place des Arts,
où il a été le premier chanteur québécois à se produire, en 1964. Histoire,
a-t-elle plaidé, que le souvenir ne dure pas qu'une seule journée,
mais plutôt «une éternité».



«Il faut que ce soit évidemment un endroit où on puisse faire la
démonstration que c'était un grand homme, que c'était un monument.
Nous travaillerons là-dessus au cours des prochains mois, mais c'est
sûr qu'on va souligner sa mémoire, a signalé la ministre.
J'en prends l'engagement.»



Apparition de Duceppe

Quant à Gilles Duceppe, qui effectuait l'une de ses rares apparitions
publiques depuis la déconfiture du Bloc aux élections fédérales du 2 mai,
il a préféré ne pas s'immiscer dans le dossier. «Je ne veux pas commenter
la décision, mais peu importe que la cérémonie soit nationale ou pas,
ça l'est de fait», a-t-il relativisé.



La cérémonie s'est conclue avec une envolée de colombes blanches,
lancées dans le ciel par des membres de la famille de M. Léveillée sous
les encouragements France Lebeau. «Claude est parti en paix, et on lui
a demandé de s'envoler, alors... liberté!» s'est-elle exclamée avant de
voir les colombes s'envoler dans le ciel de Montréal.


_________________
Un Jour à La Fois
avatar
Edith
Admin

Féminin Messages : 2968
Date d'inscription : 25/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://leforumdeedith777.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLAUDE LÉVEILLÉE il y a 50 ans

Message par Edith le Jeu 24 Avr - 23:47










CLAUDE LÉVEILLÉE   78 ANS







_________________
Un Jour à La Fois
avatar
Edith
Admin

Féminin Messages : 2968
Date d'inscription : 25/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://leforumdeedith777.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLAUDE LÉVEILLÉE il y a 50 ans

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum